Médecine digitale

Le groupe Médecine digitale (« Digital Medicine » – dMed) se consacre à la conception et à l’innovation de solutions digitales personnalisées en matière de soins de santé, ainsi qu’à la compréhension et à l’évaluation des nouveaux indicateurs de référence d’un nouvel écosystème pour la médecine digitale. 

A PROPOS DU GROUPE « digital medicine »

La digitalisation en médecine change le mode de communication en médecine : de nouveaux services de soins de santé à support numérique viennent compléter les structures et procédures de soins de santé existantes. Les services de soins de santé centrés sur le patient répondront aux besoins du patient, surveilleront et accompagneront en permanence le parcours individuel du patient, et fourniront une aide à la décision clinique aux prestataires de soins de santé. Les données sur les soins de santé « en situation réelle » deviennent disponibles et prennent ainsi de la valeur. Leur application en médecine présente un énorme potentiel pour réduire la charge de morbidité, améliorer les soins de santé et générer de nouvelles solutions et de nouveaux services.   

Avec une équipe hautement interdisciplinaire, le groupe de médecine digitale abordera les questions du bénéfice médical, des changements structurels et procéduraux, ainsi que de l’acceptation sociale des services de soins de santé digitaux qui en résulteront. Nous voulons comprendre comment les technologies de soins de santé personnalisées et centrées sur le patient peuvent être adaptées aux besoins des patients et intégrées dans les structures et procédures de soins de santé existantes. Nous pensons que pour façonner l’ère montante de la digitalisation de la médecine, il faut développer de nouvelles méthodes d’évaluation et de nouveaux concepts d’analyse comparative afin de distinguer les « beaux outils » des solutions de soins de santé digitaux bénéfiques. Nous voulons rendre la médecine digitale possible pour les patients et les soignants, les prestataires de soins de santé innovants et les financeurs. 

activités

Le groupe de « Digital medicine » s’alignera sur les stratégies de santé digitale au Luxembourg et développera des concepts de santé digitale qui accélèrent les solutions technologiques de santé digitale innovantes et l’informatique de santé. Ainsi, nous contribuerons aux innovations en matière de solutions numériques de santé et améliorerons les soins de santé, en permettant une information rapide, efficace et transparente pour le patient et son équipe soignante.   

Le groupe de « Digital medicine » a débuté en mars 2021 et est soutenu par le programme FNR-PEARL Program au LCSB (Luxembourg Center for System Biology) de l’Université de Luxembourg, au LIH (Luxembourg Institute of Health) et à la dMed Research Clinic au CHL (Centre Hospitalier de Luxembourg).  

Axé sur la maladie de Parkinson, le projet PEARL vise à comprendre comment des capteurs portables et des applications pour smartphones peuvent faciliter la vie des patients et être intégrés dans une équipe de soins multidisciplinaire.  

Nous nous appuyons sur l’étude luxembourgeoise existante sur la maladie de Parkinson, qui comprend plus de 1 600 patients atteints de la maladie de Parkinson et des témoins sains dans le cadre du programme NCER-PD coordonné par le professeur Rejko Krüger. Ici, le concept ParkinsonNet vise déjà à connecter les patients, les hôpitaux, les médecins de premier recours et les spécialistes, ainsi que les thérapeutes et autres prestataires de soins.  Les premières solutions de soins de santé digitales testées dans cet environnement concerneront principalement la mobilité et la marche, mais aussi d’autres déficiences fonctionnelles pertinentes chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, notamment les troubles cognitifs, les troubles du sommeil et d’autres fonctions non motrices. Nos partenaires industriels et universitaires fourniront leurs solutions digitales et nous testerons leur effet médical, mais aussi leur acceptation par les patients et les prestataires de soins. Nous étudierons également l’impact éthique, juridique et social de ces services « pilotés par les données » afin de comprendre comment obtenir le plus grand bénéfice tout en maintenant un risque acceptable pour le patient et la société. 

Dans un avenir proche, les enseignements tirés de la maladie de Parkinson seront transférés à d’autres maladies. La médecine digitale vise à comprendre et à façonner l’avenir de la médecine. Il est passionnant de voir combien de solutions peuvent être trouvées lorsqu’on pose la bonne question. 

Jochen
Klucken

Projets et essais cliniques

Membres de l’équipe

  • Liyousew
    Borga
    Postdoctoral Fellow
  • Marijus
    Giraitis
    Clinician-Scientist Fellow
  • Jochen
    Klucken
    Group Leader
  • Patricia
    Martins Conde
    Visiting Researcher
  • Fozia
    Noor
    Clinical Research Coordinator
  • Ivana
    Paccoud
    Postdoctoral Fellow
  • Sofia
    Pereira
    Visiting Researcher
  • Stefano
    Sapienza
    Visiting Researcher

Publications scientifiques

Actualités associées

Faire un don

Faire un don